Joel-Peter Witkin | Enfer ou Ciel | Rough Dreams

Joel-Peter Witkin | Enfer ou Ciel

Né en 1939 à New York, Joel-Peter Witkin est à l’apogée de sa carrière. Sa mythologie personnelle, son goût de l’art classique, l’audace de ses partis pris en font un artiste unique de la scène photographique mondiale. L’exposition « Enfer ou Ciel », qui démarre aujourd’hui à la BnF, propose un dialogue entre les photographies de Witkin et son choix personnel d’estampes précieuses issues de la collection du département des Estampes et de la Photographie.

Witkin se proclame photographe mais il est aussi dessinateur, peintre, graveur. Il privilégie la photographie d’atelier, met méticuleusement en scène des modèles non professionnels, aux corps parfois abîmés, et qu’il engage au fil de ses voyages. Sans voyeurisme morbide, il propose une réflexion sur la représentation du corps. Réflexion qui s’étend à tous les aspects de la chair, y compris dans la déréliction, la mort, les pratiques érotiques extrêmes.

La prise de vue est préparée par des croquis à la précision millimétrique. Witkin produit peu d’images et tire ses épreuves somptueuses en nombre limité. Ses méthodes de tirage, plutôt iconoclastes, font appel à des procédés atypiques mais parfaitement maîtrisés : correction sur le négatif, grattage, déchirure, abrasion, collage, rehauts de peinture ou d’encaustique… Witkin donne à voir un sujet, certes, mais aussi la chair même du médium photographique.

Sa prodigieuse culture artistique et sa maîtrise du vocabulaire plastique se révèlent dans un déploiement extrême, allant de la mythologie antique à la culture populaire américaine, de l’iconographie religieuse à la peinture fin de siècle. Réinterprétation assumée des classiques ou subtile imprégnation, la référence aux grandes oeuvres picturales ou sculpturales est une constante. Qu’il s’attache au portrait, au nu ou à la nature morte, son oeuvre repose sur deux thèmes fondateurs : l’Éros et le Sacré.

La mort, la souffrance, l’extase, de même que la vanité ou l’incarnation : autant de thèmes qui alimentent son imaginaire et qui, subtilement imbriqués, traversent son oeuvre. Son choix au sein de la collection de la BnF en témoigne à l’évidence : Dürer, Goya, Ensor, Picasso, Rops et d’autres grands maîtres de l’estampe… Quarante cinq gravures de la Renaissance au XXe siècle sont ainsi exposées en contrepoint de 81 photographies de Witkin. Le visiteur trouve ici l’occasion de mener une réflexion personnelle sur la circulation des formes et des thèmes dans l’oeuvre du photographe.

L’exposition ne se veut pas une rétrospective mais un parcours où les photographies les plus récentes voisinent avec les pièces emblématiques. Elle offrent des formats et des rendus variés: tirages aux sels d’argent, rehauts à la peinture, triptyque monumental. Estampes et photographies dialoguent en toute liberté, au gré des regards. Une façon de mettre en exergue la matérialité et l’aspect pictural de l’oeuvre de Witkin qui s’inscrit dans la tradition de la peinture.

 

 

Photographies © Joel-Peter Witkin / courtesy of Baudoin Lebon

Estampes © BnF, dép. des Estampes et de la photographie

Portrait de Joel-Peter Witkin © Javel / roughdreams.fr

+

Joel-Peter Witkin, Enfer ou Ciel
du 27 mars au 1er juillet 2012

Bibliothèque Nationale de France – site Richelieu
5, rue Vivienne, Paris IIe
Galerie Mansart

http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.jp_witkin.html

+

A voir également :

History of the white world
du 28 mars au 19 mai 2012
à la Galerie Baudoin Lebon
http://www.baudoin-lebon.com/
Cliquez ici pour voir les photos de l’exposition / Click here for the photo report

et dans le cadre d’Art Paris-Art Fair, stand C17 de Baudoin Lebon

http://artparis.fr/2012/fr/

+

Signatures avec JP Witkin :

29 mars à 16h & 31 mars à 17h à Art Paris-Art Fair, stand C17
1er avril à 17h à la Librairie Photographique, 17 rue de la Villette 75019 Paris

2 Comments on “Joel-Peter Witkin | Enfer ou Ciel

  1. Pingback: Publication | Elegy 73 : Rough Dreams

  2. Pingback: Interview | Joel-Peter Witkin : Rough Dreams

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *