Loris Gréaud | The Snorks

Projet hybride et fascinant de l’artiste Loris Gréaud, The Snorks : a concert for creatures incarne une quête obsessionnelle, celle des abysses. Des créatures vivant sur notre planète dont les caractéristiques esthétiques et comportementales correspondraient en tout point avec un fantasme alien, réveillant ainsi l’envie d’entrer en communication avec les « créatures », voilà l’inspiration initiale du projet. Et si elles vivent dans nos océans, parties intégrantes de notre eco-système, pouvons-nous rentrer en contact avec elles ?

Commencent alors un cheminement et une production artistiques de plus de 36 mois. Une temporalité peu commune qui s’explique notamment par le paradoxe suivant  : nous sommes capables d’aller sur la Lune, de dater la présence de l’eau sur Mars mais nous ne connaissons presque rien de ce qui compose pourtant l’immense majorité de la surface terrestre.

Loris Gréaud rencontre alors des chercheurs du MIT de Boston. A l’issue de cette rencontre, une révélation scientifique, sidérante, devient un élément fondateur du projet : la lumière, ou plus précisément la bioluminescence, est le mode de communication des abysses. Alors que nous projetons un monde de ténèbres, ce dernier brille en réalité de particules, de trainées et autres explosions luminescentes. La communauté scientifique est formelle, c’est un véritable feu d’artifices sous-marin qui rythme la vie à partir de 3000 mètres de profondeur.

Fort de cette découverte, Loris Gréaud collabore avec le Groupe F pour créer, à Abu Dhabi – sur le lagon de l’Emirate Palace en 2009, une production pyrotechnique unique qui viendra projeter dans le ciel ce que nous observons au plus profond de nos océans. Ces mêmes images sont ensuite projetées dans le lieu qui symbolise la communication, l’échange en temps réel : Times Square à New York – pendant 120 minutes les écrans du Nasdaq, de Reuters et Panasonic ont laissé la place à d’autres possibles.

Parallèlement, l’artiste travaille avec la station internationale Antarès au large de Toulon – base scientifique de recherche sous-marine – afin de chercher le moyen d’interagir avec les créatures. La musique, enchaînement de hautes et basses fréquences, est alors identifiée comme le medium à privilégier. L’idée du concert pour créatures est née.

C’est à New York que Loris Gréaud commande une production musicale exclusive au groupe d’abstract hip-hop Anti-Pop Consortium, c’est à New York dans le mythique studio d’enregistrement Avatar Studio que le premier concert à destination des abysses est enregistré.

The Snorks : a concert for creatures est un court-métrage, une fiction narrative directement inspirée du voyage initiatique qui a mené l’artiste Loris Gréaud de Boston à Abu Dhabi en passant par New York, Hawaï, Toulon ou encore Los Angeles. Deux narrateurs d’exception nous content cette histoire entre fiction et réalité : David Lynch qui, d’une voix monocorde, insensible à toute émotion, déroule une implacable vérité scientifique et Charlotte Rampling, tout en sensibilité, qui en révèle la poésie, la douce folie en s’interrogeant sur ce que serait, sur ce que devrait être, une quête alien dans les profondeurs de nos océans.

(English version here)

+

The Snorks : a concert for creatures sera, en collaboration avec Mk2, projeté dans une sélection de salles parisiennes, avant d’être distribué à l’international.

The Snorks Tour, tournée internationale du groupe Anti-Pop Consortium, permettra, dans le cadre d’une performance live, de découvrir la bande originale écrite pour les créatures des abysses.

www.aconcertforcreatures.com

+

Loris Gréaud – The unplayed notes

du 18 octobre au 5 décembre 2012

Galerie Yvon Lambert
108 rue Vieille du Temple 75003 Paris

http://yvon-lambert.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *