Mapplethorpe / Rodin

RodinMapplethorpe_14

Confronter le travail d’un sculpteur dont la renommée n’est plus à faire à celui d’un photographe contemporain qui n’a eu de cesse de sculpter les corps à travers son objectif, voilà un projet bien ambitieux et dont le résultat est à la hauteur des attentes.

L’exposition « Mapplethorpe / Rodin » présentée au Musée Rodin renouvelle le regard que l’on peut porter sur le travail de l’un et de l’autre, non seulement grâce aux choix thématiques judicieux des commissaires d’exposition (Ombre et Lumière, Matière et Abstraction, Érotisme et Damnation…), mais également grâce à la belle scénographie toute en transparences.

Bien qu’il n’ait jamais cité clairement Auguste Rodin comme l’une de ses influences, le radicalisme des recherches plastiques de Robert Mapplethorpe, sa quête de la forme parfaite et son goût du détail, lient fondamentalement le photographe au sculpteur.  « Je vois les choses comme des sculptures, comme des formes qui occupent un espace », disait-il.  Une déclaration aisément illustrée par ses compositions sensibles et esthétiques.

Robert Mapplethorpe et Auguste Rodin scrutent les corps, leurs formes et leur évolution dans l’espace. Ils donnent à leur modèle une gestuelle singulière, entre mouvement et tension, qui devient leur vocabulaire pictural. La mise en regard de leurs œuvres ouvre des portes rapprochements subtils : rendu des textures, mise en valeur du corps nu, jeux de lumière. Un dialogue fructueux et de toute beauté.

Photos © FG / Roughdreams.fr

RodinMapplethorpe_10

Mapplethorpe / Rodin
Jusqu’au 21 septembre 2014

au Musée Rodin
79 rue de Varenne
75007 Paris

+
http://www.musee-rodin.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *